banniere

DERNIÈRES SIMULATIONS RÉALISÉES

Marcus: 25 000 €
Rachat crédit Locataire
à 22:46 le 11/12/2018
Aurore : 1 500 €
Rachat crédit Locataire
à 19:16 le 11/12/2018
Fabrice: 130 000 €
Rachat crédit Propriétaire
à 17:14 le 11/12/2018
Steve: 27 100 €
Rachat crédit Autre
à 17:02 le 11/12/2018





simulation en ligne

Accueil > Crédit



Le crédit pour les surendettés

credit

La crise économique et la société de consommation grandissante ont eu raison sur le budget de nombreux ménages français. D’ailleurs, le surendettement n’est plus vue comme étant une situation compromettante mais comme une actualité. Et si quelques décennies plutôt le surendettement actif était fréquent, de nos jours on s’y retrouve facilement sans s’en rendre réellement compte tellement les causes sont la plupart d’origine passive. Les surendettés s’engagent alors dans de nouveaux crédits malgré leur situation. Les établissements bancaires et financiers ont imaginé divers cas de figures afin d’inciter les particuliers à contracter des crédits. Ces derniers se scindent en général en deux catégories, selon qu’ils soient immobiliers ou à la consommation.

Les différents types de crédits à la consommation

Tout peut s’acheter à crédit. C’est dans ce concept que les prêts à la consommation sont basés. Il s’agit en effet de financement nécessaire pour acquérir les biens de la vie courante.Les dettes à la consommation varient selon l’utilisation finale des liquidités obtenues grâce aux contrats de prêt. Ainsi on peut s’engager dans un crédit voiture ou moto, si l’on souhaite changer de véhicule ou en avoir d’autres. Que ce soit pour financer l’achat d’une téléviseur dernière génération, une machine à laver ou un équipement de cuisine, les offres de crédit appareil électroménager sont recommandées que ce soit pour le confort de la maisonnée ou une nécessité. Il y a de nombreuses familles qui ont contracté un crédit afin de relooker leur intérieur grâce à l’achat de mobilier : bureau, canapé, armoire, lit etc.Les crédits à la consommation peuvent aussi englober tous les prêts contractés en vue de financer les études ou les formations des enfants et petits-enfants ou encore les projets de vacances en famille et les lunes de miel, même s’il ne s’agit pas de biens physiques liés à la vie courante.Une autre forme de crédit à la consommation de plus en plus utilisée est l’achat à crédit, ou la vente à tempérament. Ce système de paiement se distingue par la possibilité de régler l’achat du bien meuble en plusieurs fois (3 fois minimum) après avoir versé un acompte correspondant à au moins 15% de la valeur du prêt.

Quoi qu’il en soit, ces crédits sont dits « affectés » selon qu’ils ont été engagés pour financer un projet bien défini, c’est-à-dire soit pour l’achat d’un bien, soit pour le financement d’une prestation déterminée. Dans ce cas, le crédit doit faire l’objet d’un justificatif d’achat auprès de la banque. Toutefois, il se peut que le client endetté choisisse de s’engager dans un crédit sans pour autant affecter les fonds reçus à un objectif d’achat précis. C’est le cas notamment des crédits personnels. En effet, les prêts personnels sont accordés par la banque et les organismes financiers sans soumission a posteriori de justificatifs de dépenses. Le remboursement se fait par mensualités périodiques avec un taux d’intérêt relativement élevé compte tenu de l’absence de garantie de revente de bien en contrepartie. Le crédit revolving (également connu comme étant un prêt permanent) est quant à lui la forme la plus poussée en matière de dette non affectée. En effet, il s’agit d’une réserve d’argent créditée sur un compte du débiteur de façon permanente. Accessible à tout moment, le montant mis à disposition se renouvelle selon les remboursements effectués et les besoins. Il ne requiert aucune demande de justificatifs de dépenses, mais doit être remboursé dans un délai de 36 mois pour un prêt d’une valeur inférieure à 3000 euros. Au-delà de ce montant, l’échéance de remboursement passe à 60 mois maximum. Facile à utiliser et très pratique, le crédit revolving présente toutefois un taux d’intérêt très important. C’est la raison pour laquelle il figure parmi les principales causes du surendettement en France. Enfin le découvert autorisé correspond à la mise en situation débitrice d’un compte d’une manière volontaire. Ce montant plafonné règlementaire est souvent connu comme étant une facilité de caisse ou une ouverture de crédit.

Les différentes formes de crédit immobilier

On s’engage dans un crédit immobilier pour financer un bien immobilier. Il peut s’agir de l’achat, de la construction ou de la rénovation d’une maison d’un appartement que ce soit dans son intégralité ou partiellement. Il englobe aussi les mesures destinées à obtenir par prêt le financement de travaux sur acquisition ainsi que les gros travaux d’amélioration de l’habitat.Ainsi on distingue notamment le prêt habitat, qui créé en 1971, vise à financer l’acquisition d’un bien immeuble en construction, sur l’ancien ou en cours de travaux. L’achat du terrain destiné à la construction d’une résidence principale rentre aussi dans cette catégorie de crédits. On parle en revanche de prêt à l’amélioration de l’habitat (PAH) pour définir les crédits octroyés dans le cadre de travaux d’amélioration d’un immeuble qu’il soit une résidence principale ou secondaire.

Le prêt épargne logement (PEL) correspond quant à lui à une épargne bloquée qui permet ultérieurement l’obtention d’un prêt à un taux privilégié. En vigueur depuis le 1er mars 2011, le PEL est destiné l’achat d’un logement à l’issue d’un terme légal de 4 ans. Ce délai passé, l’emprunteur peut alors récupérer les fonds épargnés ainsi que les intérêts obtenus par clôture du PEL. Il peut aussi choisir de poursuivre son plan épargne s’il ne souhaite pas utiliser immédiatement ses fonds pour s’engager dans un crédit immobilier.

Pour les ménages n’ayant pas la possibilité de devenir un jour propriétaires de leur résidence principale, le gouvernement met à leur disposition une forme spécifique de crédit immobilier. Il s’agit du prêt à taux zéro (PTZ), une aide destinée aux familles détenant un revenu modeste alors qu’elles souhaitent acheter leur maison.

Le prêt à taux zéro renforcé (PTZ+) correspond quant à lui à une aide gouvernementale dédiée aux locataires souhaitant acheter une résidence principale. Contrairement au PTZ, le PTZ+ concerne l’achat d’un logement neuf et respectant des conditions énergétiques spécifiques. Sous certaines mesures définies toutefois, l’acquisition d’un logement ancien peut être financé grâce au PTZ+. Par ailleurs, le financement par PTZ+ n’est que partiel : l’emprunteur doit compléter ses fonds avec ses apports personnels ou en contractant d’autres prêts immobiliers. Enfin, celui-ci ne peut être propriétaire de sa résidence principale les deux dernières années sauf si lui ou un occupant de la maison est titulaire d’une carte d’invalidité, bénéficie d’une AAH (allocation adulte handicapé) ou d’une AEEH (allocation d’éducation de l’enfant handicapé), ou si le ménage est victime d’un sinistre naturel ou technologique qui a rendu sa résidence inhabitable.



Les crédits de la CAF
caf La CAF propose des crédits pour les personnes qui sont en situation de surendettement et qui ont du mal à joindre les deux bouts tous les mois. La CAF accorde des prêts aux surendettés mais pas sans condition. Il faut répondre aux conditions listé par la CAF et ne pas dépasser un plafond limite. Il faut aussi que le crédit soit affecté à une dépense comprises dans les dépenses permises par la CAF.
En savoir plus >>



simulation en ligne